Paroisses de Huppaye et Autre-Église

Assomption de Marie

Que fête-t-on ce 15 août 2021 ? (messes aux horaires habituels)

L’Assomption de Marie au ciel

Au terme de sa vie terrestre, Marie a été « élevée corps et âme » au ciel. L’Assomption de Marie au ciel est souvent confondue avec l’Ascension du Christ, Marie a été enlevée au ciel tandis que Jésus est monté au ciel. L’assomption ne veut pas dire que Marie n’est pas morte. Elle est morte comme toute personne humaine, comme Jésus lui-même est mort. Dans l’Église catholique, l’Assomption de Marie au ciel est un dogme, c’est-à-dire une vérité de la foi qui fait autorité. L’Assomption de Marie au ciel est un événement qui nous touche de près parce que l’homme est destiné à mourir. Mais la mort n’est pas le dernier mot. Elle est, comme nous le montre le mystère de l’Assomption de la Vierge, le passage vers la vie à la rencontre de l’Amour. Marie élevée dans la gloire du ciel nous attire et, nous donne un avant-goût de cette joie éternelle promise par Dieu.

La fête de l’Assomption entretient l’espérance

Marie réalise ainsi le but pour lequel Dieu a créé et sauvé les hommes. En la fêtant, les croyants contemplent le gage de leur propre destin, s’ils font le choix de s’unir à leur tour au Christ.

Cette contemplation renforce enfin la confiance dans l’intercession de Marie : la voilà toute disponible pour « guider et soutenir l’espérance de ton peuple qui est encore en chemin » (préface). Ils aiment alors demander à Dieu : « Fais que, nous demeurions attentifs aux choses d’en-haut pour obtenir de partager sa gloire».

 

 

L’été dans nos paroisses


Pendant les vacances d’été, les horaires sont inchangés et toutes les célébrations sont assurées dans les différentes églises de nos paroisses

 

 

 

MESSES DU SAMEDI

Eglise d’Autre-Eglise : 18h00

MESSES DU DIMANCHE :

Eglise de Molembais : 10h15

 

MESSES DE SEMAINE

Mercredi 9h Autre-Eglise

Vendredi 18h Hédenge

:

ÉGLISES OUVERTES

Chapelle d’Hédenge
tous les jours
de 10h00 à 18h00

Eglise d’Autre-Eglise  mercredi et vendredi (10h00-17h00) et dimanche (10h00-13h00)

Eglise de Molembais 
mercredi, vendredi, samedi, dimanche (10h00-17h00)

 

 

 

 

Inondations Belgique

Témoignage de sympathie du cardinal De Kesel

A la suite des inondations qui sévissent dans une partie du pays, le cardinal Jozef De Kesel a tenu à exprimer son soutien aux victimes de la catastrophe naturelle.

Personnellement touché par le sort des victimes des inondations, le cardinal a exprimé sa gratitude envers ceux qui œuvrent pour limiter les conséquences de celles-ci. Le prélat belge invite la population à la solidarité avec ceux qui se trouveront dans l’obligation de « reconstruire ce qui a été détruit ». Il exhorte les fidèles à les soutenir, sans oublier de les porter par la prière.

Retrouvez le message du cardinal ici. (source Cathobel)

Appel aux dons 

Des centaines de familles sinistrées ont perdu la totalité de leurs biens. Si vous désirez aider votre prochain, Caritas Secours Francophone Liège est actif dans l’aide sociale de proximité depuis des dizaines d’années. Face à cette situation, Caritas ne pouvait pas rester les bras croisés et a décidé de lancer un appel à la générosité. Régine Kerzman, responsable de Caritas Secours Liège, nous a expliqué les différentes alternatives mises en place :

  • Vous pouvez soit rentrer en contact avec le centre de crise de votre commune via le numéro 1722. Afin de pouvoir y déposer des vêtements (hommes, femmes, enfants), des chaussures, des vivres, mais aussi des produits de premières nécessités (shampoing, dentifrice, brosse à dent,...). Attention: les centres de crise ne prendront pas d’électroniques ni de mobiliers.
  • Deuxième option, vous pouvez faire un don quel qu’il soit via le compte en banque BE79 2100 6791 7533 avec la mention « inondations » ou bien vous rendre directement sur le site de caritas secours, en cliquant sur le bouton « faire un don ». Vous pouvez ici choisir de faire un don général ou d’aider une province en particulier.
  • Enfin si vous souhaitez vous rendre utile bénévolement, un appel aux bonnes volontés est également lancé. Il vous suffit de contacter votre commune qui prendra note de vos coordonnées et qui se chargera de dispatcher les bénévoles sur le terrain.

Marie Stas et Pierre Granier