Paroisses de Huppaye et Autre-Église

Textes de méditation

PAROLES D’UN CHEF INDIEN

 

«Ce moment que l’humanité́ vit actuellement peut être considéré́ comme une porte ou un trou. La décision de tomber dans le trou ou de franchir la porte vous appartient.

Si vous consommez les informations 24 heures sur 24, avec une énergie négative, constamment nerveuse, avec pessimisme, vous tomberez dans ce trou.

Mais si vous en profitez pour vous regarder, pour repenser la vie et la mort, pour prendre soin de vous et des autres, alors vous passerez par le portail.

Prenez soin de votre maison, prenez soin de votre corps. Connectez-vous avec votre maison spirituelle.

Lorsque vous prenez soin de vous, vous vous occupez de tout le monde en même temps.

Ne sous-estimez pas la dimension spirituelle de cette crise. Prenez la perspective d’un aigle qui voit tout d’en haut avec une vue plus large.

Il y a une demande sociale dans cette crise, mais aussi une demande spirituelle. Les deux vont de pair.

Sans la dimension sociale, nous tombons dans le fanatisme. Sans la dimension spirituelle, nous tombons dans le pessimisme et la futilité́.

Vous êtes prêt à traverser cette crise. Prenez votre boîte à outils et utilisez tous les outils à votre disposition.

Apprenez la résistance de l’exemple des peuples indiens et africains: nous avons été́ et sommes toujours en train d’être exterminés. Mais nous n’avons jamais cessé́ de chanter, de danser, d’allumer un feu et d’avoir de la joie.

Ne vous sentez pas coupable de vous sentir chanceux pendant ces moments difficiles. Être triste ou en colère n’aide pas du tout. La résistance est la résistance par la joie !

Vous avez le droit d’être fort et positif. Et il n’y a pas d’autre moyen de faire cela que de maintenir une posture belle, joyeuse et lumineuse.

Cela n’a rien à voir avec l’aliénation (méconnaissance du monde). C’est une stratégie de résistance.

Lorsque nous franchissons la porte, nous avons une nouvelle vision du monde parce que nous avons affronté nos peurs et nos difficultés. C’est tout ce que vous pouvez faire maintenant:

– Sérénité́ dans la tempête

– Restez calme, priez quotidiennement

– Prenez l’habitude de rencontrer le sacré tous les jours.

Faites preuve de résistance à travers l’art, la joie, la confiance et l’amour…