Fête de l’Ascension

Quel contraste entre cette lourde pierre, roulée sur le tombeau où il gît entravé de bandelettes dans les entrailles de la terre -dans “les enfers”, dit le Credo – L’ Ascension ouvre l’espace d’une espérance….C’est un espace-temps sans limite, irréductible, mais qui interdit de croire que le Fils de l’homme puisse être ici ou là.

Sa parousie, sa présence se jouent dans le trivial de l’existence quotidienne, dans l’incertitude, la non-possession, l’attention à ce qui vient et advient. Il n’y a pas de jour ou d’heure à connaître pour son retour, car est avec nous jusqu’à la fin.

La vigilance est de chaque jour et de toute heure, c’est une attention à la vie de chacune et chacun, une manière de s’approcher de l’autre pour qu’il soit notre prochain, et cet élan de liberté où il est emporté dans les nuées du ciel !